CARACTERISTIQUES DU VAL D'ARDOUX

DESCRIPTION DU VAL

Situé en rive gauche de la Loire, le val d’Ardoux s’étend sur 23 km de longueur, de St Hilaire St Mesmin à l’amont jusqu'à St Laurent des Eaux à l’aval. Sa largeur moyenne est de 2 km et sa superficie de 3700 ha environ.

Le réseau hydrographique est constitué par le Petit Ardoux, le Grand Ardoux et son affluent l’Ime. 

Occupation des sols : 

Ce val ne comporte pas d’agglomération. En revanche, l'habitat rural dispersé y est relativement dense. Les communes dont le territoire est partiellement situé en zone inondable sont, d’amont en aval : St Hilaire St Mesmin, Mareau aux Prés, Cléry St André, Meung s/loire, Dry, Lailly en val, Beaugency et St Laurent Nouan. 

A l’extrême aval, la centrale nucléaire de St Laurent des Eaux est implantée sur un remblai qui la met hors d’eau pour des crues plus fortes que la centennale. 

OUVRAGES DE PROTECTION 

Le val d’Ardoux est protégé par une levée d’une longueur de 26 km ouverte en son milieu par le déversoir de Mazan qui est en fait un abaissement de la levée se résumant à un chemin en remblai peu marqué et dont la longueur est de 2,780 km. Cette levée est ouverte à son extrémité aval. 

DEVERSOIR DE MAZAN


 

  

RISQUE D’INONDATION 

Le val d'Ardoux a été inondé lors des crues de 1846, 1856 et 1866:

Ø      En 1846, l'inondation a été totale car une brèche s'est produite à l'extrémité amont de la levée.

Ø      En 1856 et 1866, la partie située à l'amont de Mareau-aux-Prés a été épargnée.

 Les niveaux maximaux atteints aux échelles lors de ces crues et de celle d'octobre 1907 sont les suivants :  

Année

Débits maximaux
au m3/s

Hauteur maximale de la Loire aux échelles de crues en m

 

Orléans

Orléans
Z0=90,48

Meung S/Loire
Z0=82,76

Beaugency
Z0=79,85
Avaray
Z0=75,97

1846

    6,79 5,3 5,3  

1856

7600

6250 7,1

5,87

5,3 6,58

1866

7600

6250 6,92 5,38 5,5 6,56

1907

4150

4000 5,25

4,78

4,85 5,51


Dans les conditions d’aujourd’hui, avant une crue centennale, la presque totalité du val serait inondée à partir du déversoir de Mazan dont le débit de mise en fonctionnement est estimé à 4500 m3/s en Loire. La partie amont, à partir de St André, serait cependant vraisemblablement épargnée par le remous. 

En crue décennale, il n’y a pas d’inondation directe du val à partir de la Loire, sauf par remous dans la partie aval.

 

CARACTERISTIQUES DU VAL DE LA BOUVERIE

 

DESCRIPTION DU VAL

 Ce petit val, qui porte parfois le nom de « val de Vaussoudun » , d’une longueur de 4 kilomètres,  s’étend en rive droite de la Loire sur le territoire des communes de La Chapelle St Mesmin et Chaingy. Sa superficie est d’environ 250 hectares.

 C’est un petit val agricole, quasiment pas urbanisé. 

La rivière « le Rollin » coule au pied du coteau. 

Une des stations d’épuration de l’agglomération orléanaise a été construite récemment à l’intérieur de ce val.

 

OUVRAGES DE PROTECTION 

Le val est protégé par une levée d’une longueur de 4 kilomètres, ouverte à l’aval au niveau du débouché du Rollin.

 

RISQUE D’INONDATION 

Le val a été inondé en totalité lors des crues de 1846, 1856 et 1866, des brèches s’étant produites dans la levée. 

Dans les conditions actuelles, l’inondation du val débute par l’aval, pour des crues de période de retour supérieure à 10 ans. 

En cas d’une crue du type de 1856, dans les conditions actuelles d’écoulement, la levée n’est pas submergée. Un fort risque de rupture existe toutefois car le lit de la Loire présente, dans le secteur de la Bouverie, un étranglement important du fait de la levée de Mareau ( val d’Ardoux ) sur la rive gauche.